+44 793 301 5304 (discussion de texte)
Qu'est-ce que c'est ? L'infertilité - your-safe-abortion.com

Qu’est-ce que l’infertilité ?

Avant de décider de votre traitement, assurez-vous de consulter un spécialiste !

L’infertilité désigne l’incapacité permanente de concevoir un enfant de façon naturelle. Cette maladie est par définition irréversible, et ses causes sont infinies. L’infertilité est, par définition, incurable.

L’infertilité est une condition qui peut conduire à une variété de maladies. L’infertilité peut être causée par une violation de la production de cellules reproductrices et une violation du développement des testicules et des ovaires.

L’infertilité est également due à des anomalies des organes génitaux, car il est impossible d’avoir des rapports sexuels ou (dans le cas des femmes) de tomber enceinte.

Infertilité primaire et secondaire

L’infertilité peut être divisée en deux grandes catégories : primaire et secondaire :

  • L’infertilité primaire est une condition dans laquelle l’incapacité d’avoir des enfants est congénitale. Les causes les plus courantes sont les maladies génétiques ou les handicaps congénitaux qui excluent définitivement la possibilité de concevoir un enfant.
  • L’infertilité secondaire est une condition dans laquelle la fertilité d’un patient qui est initialement capable d’avoir des enfants est irréversiblement altérée. La cause peut en être des opérations antérieures ou des complications d’autres maladies qui ont entraîné une perte irréversible de la fertilité.

Maladies génétiques

Les maladies génétiques peuvent être l’une des causes de l’infertilité. La cause de ses maladies génétiques peut être

  • une malformation des gonades (testicules ou ovaires),
  • des troubles du développement des organes génitaux ;
  • ou une incapacité à produire des cellules reproductrices (spermatozoïdes ou ovules).

L’infertilité est très répandue dans les maladies génétiques touchant les chromosomes sexuels (XX pour les femmes, XY pour les hommes).

Le syndrome de Turner

Le syndrome de Turner est un exemple de maladie génétique pouvant entraîner l’infertilité féminine. Les femmes atteintes du syndrome de Turner ne possèdent qu’un seul chromosome sexuel (X au lieu de XX). Plus de 80 % des patientes atteintes du syndrome de Turner développent une dysgénésie (développement anormal) des ovaires, ce qui empêche la puberté et provoque la maladie.

Le syndrome de Klinefelter

Le syndrome de Klinefelter est un exemple de syndrome génétique qui provoque l’infertilité masculine. Cette maladie entraîne également un nombre anormal de chromosomes sexuels : les hommes ont un chromosome X supplémentaire (XXY au lieu de XY).
Les testicules ne se développent pas correctement dans le cas du syndrome de Klinefelter.

Les testicules ne peuvent pas produire de spermatozoïdes normaux, ce qui entraîne le développement d’une azoospermie, c’est-à-dire un manque de spermatozoïdes dans le liquide éjaculatoire. L’infertilité permanente touche plus de 90 % des patients atteints du syndrome de Klinefelter.

Malformations congénitales des organes génitaux

Des troubles de la structure de l’appareil reproducteur peuvent survenir chez des personnes ayant un caryotype normal sans violation des chromosomes sexuels. Les handicaps congénitaux des organes génitaux et des gonades surviennent dans l’utérus ; beaucoup d’entre eux sont inconnus.

Les troubles les plus courants du développement de l’appareil reproducteur sont l’agénésie (absence complète) ou la dysgénésie (croissance anormale) de certains organes.

Les handicaps congénitaux à l’origine de l’infertilité masculine

Les causes comprennent :

  • la dysgénésie testiculaire et l’absence congénitale du canal éjaculateur ;
  • l’absence congénitale bilatérale du canal déférent – est une anomalie qui peut accompagner les mutations du gène CFTR responsable du développement de la mucoviscidose.

Handicaps congénitaux à l’origine de l’infertilité chez la femme

Les déficiences congénitales à l’origine de l’infertilité chez la femme comprennent la dysgénésie ovarienne bilatérale et l’agénésie utérine.

Le syndrome de Mayer-Rokitansky-Kuster-Hauser (MRKH) est un exemple de maladie féminine qui entraîne des handicaps congénitaux multiples au niveau des organes génitaux. Dans cette maladie, le vagin et l’utérus ne se développent pas, ce qui entraîne une infertilité permanente, malgré le fonctionnement normal des ovaires.

Infertilité secondaire

L’infertilité secondaire est une condition dans laquelle, suite à l’action d’un facteur particulier, la fertilité d’une personne initialement capable d’avoir des enfants est irréversiblement perturbée.

La pathologie peut survenir à la suite d’interventions chirurgicales (le plus souvent dans le cas d’opérations importantes pratiquées pour des raisons oncologiques ou d’avortements chirurgicaux), de blessures et d’autres conditions douloureuses.

Il faut savoir que certaines maladies infectieuses peuvent provoquer une infertilité secondaire. C’est le cas du virus des oreillons, qui peut provoquer une orchite et une épididymite. Si les deux testicules sont touchés, l’infection peut les endommager à jamais. Heureusement, l’infertilité totale comme complication des oreillons est extrêmement rare.

Infertilité – diagnostic

Le diagnostic vise à établir un diagnostic précis (y compris un diagnostic de différenciation), les causes de cette affection et les possibilités d’aide à la reproduction. Chez certains patients, les maladies conduisant à l’infertilité sont diagnostiquées dès l’enfance ou lors du diagnostic des causes du retard de la puberté.

Par exemple, une aménorrhée prolongée chez une adolescente peut être le premier signe d’anomalies dans le développement des organes génitaux.

La plupart des maladies génétiques (syndrome de Turner, syndrome de Klinefelter) qui entraînent l’infertilité ont d’autres symptômes caractéristiques qui permettent un diagnostic précoce. Cependant, il arrive que la maladie ne soit diagnostiquée qu’après de longues tentatives infructueuses de concevoir un enfant.

Différenciation de l’infertilité

Pour diagnostiquer la pathologie, il faut tout d’abord exclure la présence d’affections susceptibles de provoquer des troubles réversibles de la fertilité. Ce diagnostic est basé sur les antécédents médicaux et un examen médical. Dans un deuxième temps, on procède à

  • Un ensemble complet de tests hormonaux ;
  • Des tests de dépistage des maladies infectieuses ;
  • Ainsi que des études d’imagerie de l’appareil reproducteur.

Recherche visuelle

Certaines pathologies à l’origine de l’infertilité peuvent être détectées à un stade précoce du diagnostic. Les malformations graves des organes du système reproducteur sont généralement détectées à l’aide de techniques d’imagerie standard (échographie).

Si les tests non invasifs ne suffisent pas, des méthodes plus modernes d’imagerie du système reproducteur peuvent être nécessaires (par exemple, chez la femme – hystéroscopie intra-utérine).

Recherche génétique

Les étapes suivantes du diagnostic de l’infertilité comprennent l’utilisation de tests diagnostiques de plus en plus complexes. La norme pour le diagnostic de l’infertilité est le test génétique, y compris la détermination du caryotype, c’est-à-dire l’ensemble des chromosomes du patient. Les troubles des chromosomes sexuels sont l’une des causes génétiques les plus courantes de l’infertilité.

Évaluation de la fonction des gonades

Supposons que les résultats des tests génétiques soient normaux et que la structure de l’appareil reproducteur ne soit pas mise en doute lors de la visualisation. Dans ce cas, il est nécessaire d’évaluer la fonction des gonades. Son objectif est de déterminer si les ovaires produisent des ovules réguliers chez la femme et chez l’homme – des spermatozoïdes normaux dans les testicules.

Ce diagnostic chez la femme comprend une évaluation de ce que l’on appelle la réserve ovarienne et de nombreux tests hormonaux, dont l’hormone AMH, qui permet d’estimer le nombre d’ovules dans les ovaires de la femme. Dans le cas de l’homme, il est nécessaire de réaliser un spermogramme pour évaluer le nombre, la structure et la viabilité des spermatozoïdes qu’il contient.

Infertilité – options de traitement

La définition de l’infertilité exclut la possibilité d’un traitement causal de cette affection. Les causes de l’infertilité, telles que les troubles génétiques ou les anomalies de la structure de l’appareil reproducteur, sont irréversibles. Puisque la possibilité de concevoir naturellement un enfant est exclue à jamais, l’infertilité détruit-elle les chances de tomber enceinte ?

La réponse à cette question dépend des causes de la pathologie du couple. Chez de nombreux patients, les chances de concevoir un enfant peuvent être augmentées à l’aide de techniques de reproduction assistée (ART, familièrement in vitro).

Si vous êtes infertile en raison de l’incapacité à produire des cellules germinales, il existe des procédures permettant de faire don de ces cellules (sperme ou ovules).

La fécondation in vitro peut aider les couples qui, bien qu’ayant des cellules reproductives normales, ne peuvent pas féconder.
Par exemple, chez une femme présentant une obstruction complète des trompes de Fallope, la fécondation en dehors de son appareil reproducteur, suivie de l’implantation d’un embryon dans l’utérus, peut créer une chance de concevoir un enfant. Malheureusement, malgré le développement croissant des techniques de procréation assistée, celles-ci ne peuvent toujours pas aider tous les patients qui luttent contre l’infertilité. Dans certains cas, l’adoption reste la seule chance de reconstituer la famille.

Acheter du Misoprostol (Cytotec, Cytolog) en ligne - your-safe-abortion.com

Misoprost-200 (Cytolog)

Achetez du Misoprost-200 en ligne aux États-Unis, en Europe et dans le monde entier

Misoprost-200 contient 8 comprimés : 2*4 comprimés de Misoprostol par 200mcg

150$

Ajouter au panier
Acheter Générique RU-486 (Mifepristone, Mifeprex) en ligne - your-safe-abortion.com

Générique RU-486

Acheter Générique RU-486 en ligne aux Etats-Unis, en Europe, dans le monde entier

Le médicament générique RU-486 contient 10 comprimés : 10 comprimés de mifépristone par 25mg. Total 250mg

150$

Ajouter au panier
Abortion pills buy AntiPREG Kit - your-safe-abortion.com

Kit AntiPREG

Acheter des pilules d'avortement en ligne aux États-Unis, en Europe et dans le monde entier

Le kit AntiPREG comprend Mifépristone 200mg et Misoprostol 800mcg. Cela devrait prendre jusqu'à 77 jours ou 11 semaines de grossesse

150$

Ajouter au panier
CONTRAKIT Achat en ligne de pilules abortives - Your-Safe-Abortion.com

CONTRAKIT

Acheter le kit MTP en ligne aux États-Unis, en Europe, dans le monde entier

CONTRAKIT contient 5 comprimés : 1 comprimé de Mifépristone par 200mg avec 4 comprimés de Misoprostol par 200mcg. C'est pratique jusqu'à 11 semaines de gestation

150$

Ajouter au panier
Emballage combiné de Mifepristone 200 mg comprimé et Misoprostol 4 x 0,2 mcg - your-safe-abortion.com

Mifepristone Misoprostol combipack

Buy Mifepristone Misoprostol combipack online in the US, Europe, Worldwide

Mifepristone Misoprostol combipack contains 5 tablets: 1 Mifepristone tablet by 200mg with 4 Misoprostol tablets by 200mcg. It's convenient till 11 gestational weeks

150$

Ajouter au panier
IMG kit Killpreg acheter en ligne - your-safe-abortion.com

Kit KillPreg

Acheter le kit IMG en ligne aux États-Unis, en Europe, dans le monde entier

Le kit KillPreg comprend Mifépristone 200mg et Misoprostol 800mcg. Cela devrait prendre jusqu'à 77 jours ou 11 semaines de grossesse

150$

Ajouter au panier
Kit MTP : Mifépristone 200 mg comprimé & Misoprostol 4 x 0,2 mg - Your-Safe-Abortion.com

Le kit IMG

Achetez le kit IMG en ligne aux États-Unis, en Europe et dans le monde entier.

Le kit IMG contient 5 comprimés : 1 comprimé de Mifépristone par 200mg avec 4 comprimés de Misoprostol par 200mcg. Il est pratique jusqu'à 11 semaines de gestation

150$

Ajouter au panier

Références :

  1. Infertility FAQs. Centers for Disease Control and Prevention
  2. Infertility. 18 February 2020. NHS
  3. Infertility Causes. Cleveland Clinic medical professional on 12/13/202